Aller au contenu principal

Qu’est-ce qu’un effluent phytosanitaire ?

  • les fonds de cuve des pulvérisateurs
  • les bouillies non utilisables
  • les eaux de nettoyage du matériel de pulvérisation (intérieur et extérieur)
  • les eaux de débordement accidentel lors du remplissage du pulvérisateur

 

Après l'application d'un produit phyto, vous devez réduire la concentration du fond de cuve en le diluant : La dilution du fond de cuve est une pratique encadrée réglementairement par l’arrêté du 4 mai 2017, quel que soit le mode de gestion des effluents choisi ultérieurement.

Important

Toutes les opérations relatives à la gestion des effluents phytosanitaires doivent être consignées dans un registre (Arrêté du 4 mai 2017, article 10)

  • Je reviens avec un effluent – Je note : la date, le nom commercial du ou des produits utilisés, la dilution éventuelle et le volume total ;
  • Je traite mes effluents – Je note : la date de l’intervention et la nature du procédé de traitement ou la date de pompage réalisé par une entreprise agréée.
  • Si j’épands les déchets issus de l’épuration – Je note : la quantité épandue, la date de l’épandage, la superficie concernée (en m2 ) et l’identification de la parcelle réceptrice.

 

Selon les dispositions de l’arrêté du 4 mai 2017, l’aménagement d’une aire de lavage spécifique disposant d’une surface étanche avec système de récupération des effluents est obligatoire dès lors que le lavage du pulvérisateur se fait sur le siège de l’exploitation (lavage interne et/ou externe).

Le plus souvent, l’aire de lavage sert aussi au remplissage. Elle permet alors de récupérer les débordements ou renversements accidentels qui peuvent survenir à ce moment-là.

 

Le lavage intégral à la parcelle ("tout au champ") est possible, mais exige d'être réalisé en conformité avec la réglementation :

Réglementairement, le fond de cuve ne peut être vidangé sur la parcelle par ouverture de la vanne que s’il est dilué par au moins 100 (ex. si mon volume de fond de cuve est de 1 litre je dois ajouter 99 litres d’eau). En pratique, une dilution en 2 à 3 rinçages successifs est indispensable…

Cette vidange se fera sous conditions :

  • à plus de 50m des points d’eau, 100m des lieux de baignade et hors zone de protection des captages d’eau potable
  • une seule fois par an au même endroit

 

Retrouvez de la page 33 à la page 39 du Guide phytosanitaire téléchargeable via le lien ci-contre des détails et conseils concernant votre aire de remplissage-lavage, la préparation de vos bouillies et la gestion de vos effluents.