Aller au contenu principal

Traiter par vent faible :

« Les produits ne peuvent être pulvérisés ou poudrés que si l’intensité du vent ne dépasse pas 3 sur l’échelle de Beaufort (19 km/h – « agitation des feuilles et des rameaux »). Cette vitesse doit être appréciée sur le lieu de traitement.


Protection des personnes vulnérables :

Depuis 2016, des mesures de précaution renforcées (dates / horaires de traitement, dispositifs anti-dérive, distances minimales…) doivent être mises en place à proximité des lieux accueillant des personnes vulnérables (écoles, crèches, EHPAD, maisons de santé, de réadaptation etc).
Des arrêtés préfectoraux départementaux définissent précisément ces mesures. Renseignez vous !


Attention aux mélanges : 

L’arrêté ministériel du 7 avril 2010 (pour l’ancienne nomencalure) complété par l’arrêté du 12 juin 2015 (nouvelle nomenclature) précise les critères d’interdiction des mélanges selon l’étiquetage des produits : consultez la page 32 du Guide phytosanitaire téléchargeable via le lien ci-contre pour davantage de détails.
Pensez à vérifier sur des outils en ligne les mélanges autorisés : Certains outils d’enregistrement comme Mes P@rcelles® mis à jour chaque semaine sont très performants sur ce sujet.


Sécuriser le remplissage de vos cuves :

Les utilisateurs des produits destinés à être mélangés à de l’eau dans une cuve avant leur utilisation doivent mettre en œuvre un moyen d’éviter tout débordement de cette cuve. Peu importe le moyen que vous mettez en œuvre, vous avez une obligation de résultat !


Protéger la source d’alimentation en eau :

L’arrêté du 4 mai 2017 (article 6) exige « un moyen de protection du réseau ne permettant en aucun cas le retour de l’eau de remplissage vers le circuit d’alimentation ».
Là encore, vous avez obligation de résultat.

Extraits du Guide phytosanitaire téléchargeable ci-contre.